Léon Trulin

La plus vieille friterie de Belgique
8 novembre 2019
Les carnavals
8 novembre 2019

Léon Trulin

Né à Ath, en 1897, Léon Trulin s’installe à Lille avec sa famille à la mort du père. Pour aider sa mère chargée de huit enfants, il est employé quand la guerre éclate.
En juin 1915, alors que Lille est occupée par les Allemands, Léon Trulin gagne l’Angleterre pour s’engager dans l’armée belge. Refusé pour son aspect chétif, les Britanniques lui proposent de faire du renseignement en zone occupée. Il crée alors son organisation avec une bande de copains. Ils font parvenir en Angleterre rapports, photos et plans d’installations militaires allemandes.
Arrêtés près d’Anvers et transférés à Lille, Trulin et deux amis sont condamnés à mort le 5 novembre 1915. La peine des deux amis est commuée, Léon Trulin, lui, est fusillé le 8 dans les fossés de la Citadelle.
Pour lui rendre hommage, une statue lui est érigée en 1934 avenue du Peuple Belge avant d’être déplacée dans la rue qui porte son nom.

Une sculpture expressive

Sur la sculpture, Le visage montre un jeune homme de 18 ans. Il est de condition modeste comme le démontre le bouton manquant à son veston, la piètre qualité du textile et les godillots qu’il porte aux pieds. Léon Trullin est passé par les armes en novembre, comme l’indique le col relevé de son veston. Il est face au peloton d’exécution, c’est pourquoi, il a passé un chapelet au poignet droit. À l’arrière du socle , on peut lire : Aux écoliers belges, la Communauté des Belges de Lille, Les Amis de Lille. Bref, il s’agissait d’une sculpture tirée en plusieurs exemplaires, comme support à l’édification morale des élèves.