Casterman et Tintin

Prudent Momirel au Musée de Folklore et des Imaginaires
1 septembre 2019
La bière et les brasseries
8 novembre 2019

Casterman et Tintin

La vitrine consacrée à l’imprimerie et l’édition est surtout consacrée à Casterman. C’est ainsi que le musée s’est adressé à Étienne Pollet, ancien cadre, mais aussi un Casterman, par sa mère. À la fin de sa carrière, il était chargé des traductions de Tintin et de Martine dans les langues endogènes, comme le picard, l‘alsacien…

Tintin chez les Soviets

Suite au contact, il a préparé une caisse avec un ensemble de documents et d’objets relatifs à Casterman. Les pièces les plus exceptionnelles pour les visiteurs sont deux clichés de Tintin chez les Soviets ou deux demi-pages d’aventures de Tintin envoyées aux journaux du Soir et Nord Éclair pour une parution en noir et blanc.

Les dons sollicités

Il s’agit de beaux exemples de la notion de « dons sollicités », concept né en septembre 2017 et qui enrichissent les vitrines d’une façon considérable.
Son cousin, Donat Casterman, a offert des instruments et outils liés à l’imprimerie,.
De son côté, Anne-Florence Biltresse a eu la marotte d’acquérir le maximum d’ouvrages de Pauline l’Olivier, une femme écrivaine – ce qui n’était pas fréquent –, dont les ouvrages ont été publiés, entre autres, par Casterman.
Cette vitrine est un beau reflet de la générosité des habitants de Tournai envers ce musée.